Child pages
  • Phase de démarrage d'une communauté de pratique - Se décider
Skip to end of metadata
Go to start of metadata


Potentiels pour l'institution

  • Gains de productivité - regrouper les infomations dispersées
  • Apprentissage - au delà de la transmission des connaissances, c'est le partage dea valeurs, des favoirs-faire, des savoir-êtres et des éléments partiques tels les outils, méthodes, processus
  • Innovation - stimuler la créativité, faire émerger de nouvelles idées, de nouveaux concepts, fonctionner différemment que dans le milieu de travail quotidien
     

Bénéfices des communautés de pratique pour l'institution

  • Réduire l'impact de la délocalisation
  • Réduire la duplication
  • Gagner du temps
  • Accroître motivation et loyauté
  • Faciliter le transfert intergénérationnel
  • Façonner la culture organisationnelle
  • Mettre en commun outils, références, etc.
  • Passer plus vite de l'idée au marché
  • Développer des capacités
  • Innover
  • Bonifier les processus


Attitudes de développement personnel à développer pour les participants

  • Apprentissages techniques ;
  • Expression d'idées ;
  • Partage d'informations ;
  • Collaboration ;
  • Débat ; Atteinte de consensus ;
  • Résolution de problèmes ;
  • Développement de connaissances ;
  • Développement de nouveaux réseaux d'influence ;
  • Efficacité dans les tâches de travail accrue ;
  • Apprentissage « 3J»: juste assez, juste-à-temps, juste pour moi.
     

Bénéfices pour les participants

  • Économies de temps ;
  • Goût du risque accru grâce à l'appui de la communauté ;
  • Réduction de l'isolement ;
  • Sentiment d'appartenance, moral soutenu ;
  • Stimulation de l'énergie intellectuelle de chacun :
  • innovation et créativité accrues ;
  • Réduction des coûts de la duplication ou des erreurs répétées ;
  • Qualité d'exécution accrue.

Les caractéristiques structurantes d'une communauté de pratique virtuelle

D'après des retours d'expériences trois caractéristiques apparaissent fondamentales pour le succès d'un démarrage:

  • la présence d'un environnement organisationnel facilitant,
  • le fait que les participants perçoivent que l'objet de la communauté a un degré de pertinence élevé et un niveau d'intégration satisfaisant.

Maximiser les chances de succès de la communauté

  • L'orienter sur des thématiques porteuses et d'intérêt stratégique pour l'organisation.
  • La soutenir concrètement par les ressources humaines (animateur, coach, documentaliste, soutien technique, soutien administratif) et techniques (collecticiel,
    moyens de communications synchrones ou asynchrones, outils de gestion documentaires, d'appels à tous, etc.).
  • Lui laisser prendre sa place comme  structure légitime au sein de l'organisation.
  • Allouer le temps requis aux membres de la communauté, encourager et reconnaître leur participation par des pratiques de ressources humaines appropriées.
  • Expliquer aux cadres intermédiaires en quoi consiste la communauté et leur en expliquer les avantages. Être vigilant afin d'éviter qu'un gestionnaire qui se sentirait menacé par une telle initiative ne vienne lui mettre des bâtons dans les roues.


 

Pour en savoir plus »»

Se décider - Travailler , apprendre et collaborer en réseau- pp. 21-34, Cefrio 2005



  • No labels